Une vision du monde, rhizomatique, horizontale est en mouvement. Elle dépasse la frontière nationale, tissant le réseau de connexions autosuffisantes, transporte en elle les sources de survie. Structurée pour survivre, taillée pour un monde différent, hostile, capable de détecter ce qu’il faut pour survivre et s’adapter. Elle n'est pas forcément plus optimiste, mais reposant sur l’intelligence du grand nombre de ces enracinements en ligne et en réseau qui communiquent en interconnexion horizontale. les bulbes vont finir par s'assécher.