exposition Hanag

REGARD SUBJECTIF

La première partie de l’exposition est dédiée au regard subjectif sur l’humain.
Elle comporte une quinzaine de dessins à l’encre acrylique et l’encre de Chine.

La représentation du corps dans l’art est une métaphore puissante.
Elle est le reflet de notre perception issue des émotions, du passé, des souvenirs, des expériences et des opinions.  Elle peut montrer nos idées sur la mort et l’amour.
La vue des images du corps humain évoque en nous divers sentiments : empathie, indifférence ou encore rejet.

En réalité, cette vue est conditionnée par ce que nous sommes.
Ainsi, mon interprétation subjective est comme un dialogue indirect entre deux cerveaux humains, entre l’artiste et le spectateur.
Allons-nous nous comprendre ?

REGARD COMPUTATIONNEL

Dans la seconde partie de l’exposition, j’explore une autre vision de l’humain à l’aide de l’intelligence artificielle.

Le travail débute par un dessin traditionnel, dont les données permettent d’alimenter une intelligence artificielle. Pour être plus précise, j’utilise des algorithmes de type GAN (réseaux adverses génératifs) et des sessions de machine learning.
L’image obtenue  en fin de traitement n’est ni subjective ni objective. Mais,  elle est computationnelle, c’est-à-dire calculée par l’ordinateur.

Les silhouettes montrent l’imprécise limite entre un sujet humain et inhumain. Il s’agit d’une approximation statistique de l’humain, jouant ainsi avec la limite de notre capacité à reconnaître le corps.
Le résultat est ensuite réinterprété le pluis souvent à la peinture à l’huile. C’est ainsi que je redonne un sens aux images. Comme lorsque je perçois un visage humain dans un nuage.

AIdiots du patternwold

 

NAISSANCE DU MONDE PATTERNWORLD

Ces expérimentations visuelles donnent naissance à un univers imaginaire : le Patterworld, habité par les AIldiots se promenant dans le GANscape, parlants l’esprogmanto, au milieu d’IAnimals et autres algoveggies.Le résultat découle d’une collaboration étroite et bidirectionnelle entre un humain, moi-même et une intelligence artificielle.

Vous pouvez en avant-première feuilleter le catalogue de l’exposition.

Les thèmes abordés :
  • Comment nous voit l’intelligence artificielle.
  • Le regarde subjectif et computationnel.
  • La limite entre l’humain et l’inhumain.