MA Méthode d’auto-questionnement en synthèse

La méthode est basée sur l’inversion de mécanisme de questionnement dans le cadre d’une séance de créativité.

Le déroulement :

  1. La première étape de l’accompagnement comprend la démarche de maïeutique classique
    pour circonscrire le problème. C’est le consultant qui interroge le détenteur de problème. Il aide à reformuler de manière précise la question.
  2. Suivie d’une séance de groupe qui va générer les questions autour du problème présenté ‘en rafale’.
    Le groupe n’est autorisé à présenter que des questions.
  3. Ensuite, partant d’une petite liste de questions qui ont fait apparaître le sujet sous un angle nouveau, la dernière session consiste dans l’approfondissement.
    Elle se déroule en cercle limité pour travailler autour des pistes favorisées (en méthode entonnoir).

L’originalité :

Il est un fait connu que les nouvelles questions engendrent souvent de nouvelles idées.
En procédant par l’élaboration d’une série de questions (en rafale et en groupe), nous sortons tout le monde de la zone de confort.
Ce “déconditionnement” favorise la créativité et génère des pistes pour aborder la solution sous un autre angle.

Deux objectifs :

Le but est d’abord de produire une réponse utilitariste et nouvelle au problème posé.
Nonobstant, il faut également viser l’introduction de la méthode en tant que logique de fonctionnement interne.
Ainsi, après une première étape accompagnée, l’idée est d’utiliser la méthode régulièrement pour la résolution de problème par ses propres moyens.

Les freins pour se lancer seul à organiser les premières séances :

Cela peut être votre image de chef ou de l’expert qui est généralement attendu pour les réponses.
C’est aussi souvent votre bande passante mentale, liée aux circonstances de pression pour avancer aulus vite.

Ensuite, tous les phénomènes classiques de la dynamique destructive d’un groupe :
  • La paresse sociale
  • L’anxiété sociale
  • L’étalage des connaissances
  • Le malaise du manager de montrer qu’il hésite
  • Les luttes de pouvoir
  • Le conditionnement
  • Le mimétisme
  • Une mauvaise expérience passée de rétroaction

Pour découvrir la méthode de manière précise, voir ici la page Méthode Hawtoo d’auto-questionnement.
Cette méthode est basée sur les travaux de Hal Gregersen (qui prépare la publication d’un nouveau livre sur sa méthode pour la fin de l’année 2018).
Elle s’appuie parallèlement aux différentes techniques classiques de ‘déblocage’ de créativité.

Liens utiles

Méthode d’auto-questionnement
La méthode Question Burst. Brainstorm for questions not answers.
La reformulation du problème : Reframing the problem.
Sur le lien entre la créativité et la pression temporelle.