Après 2 heures de marche en forêt équatoriale, une première semelle se carapatte. Rafistolé avec liane. Après 2 heures encore, au milieu des chimpanzés…la seconde part en cacahuète. Je découpe les lanières de mon sac pour faire une sorte de poupée autour des pieds de Didier. C’est juste avant l’attaque des abeilles africaines.
Je considère qu’on est qualifié pour la traque aux gorilles….6 heures de marche, chaussures en pièces, 3 compagnons disqualifiés après l’attaque des abeilles …mais on a suivi une troupe de chimpanzés sans s’arrêter. Genial!

sans chaussure, c’est sportif

quelle émotion de se voir

Inscrivez-vous pour recevoir des informations sur de nouvelles parutions et créations.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.