Il ne fallait pas contrarier Gustave II Adolphe de Suède

Une dernière merveille de Stockholm. Une véritable raison de se payer un billet pour y aller.

Musée Vasa, Stockholm

C’est l’histoire d’une innovation ratée et la peur du chef (du Roi).
Henrik Hybertsson, hollandais de naissance, embauché en tant que constructeur expérimenté pour réaliser 4 navires de guerre pour la couronne suédois en 1626-28 construit le navire VASA. Mais souffre des revirements et des intsructions contradictoires du roi, stressé par sa guerre avec la Pologne.

Un peu comme Trump, il a des idées sur tout. Il change des priorités de construction une fois le bois coupé, il redonne de nouvelles mesures et ajoute des canons, mais ne paie pas le chantier et n’aime pas qu’on le lui rappelle. Il faut dire que le navire comme Vasa, c’est 25% des récoltes annuelles de tout son pays qui est à l’époque déjà saigné à blanc par les guerres…

Son bateau, il le souhaite très rapide, donc” aérodynamique”. Très étroit. Mais aussi très haut. 5 étages. Superbement décoré. Et bien lourd au-dessus de la ligne de flottaison. Personne n’ose lui dire que ce bateau est au final très instable. Des retards s’accumulent. Tout le monde la boucle et s’exécute. Le bateau sera inauguré avec les membres d’équipage et même leurs femmes. Il coule aussitôt dans la baie de Stockholm.
Comme tout le monde se sent coupable, on déclare que le concepteur est l’unique responsable. Comme maître Henrik est mort pendant la construction du bateau, personne ne perd ainsi la face.
Pour notre bonheur, cette merveille est restée parfaitement conservée dans la vase pendant 333 années en parfait état. Ce bateau est aussi une histoire de restauration extraordinaire.
Le musée à ne pas rater à Stockholm. Il est époustouflant. Un bon documentaire en français en 2 parties raconte bien l’affaire (avec quelques variantes par rapport aux textes du musée).